COVID-19 : Le confinement pourrait créer des vocations

De nombreux jeunes sont confinés avec leurs parents et s’adonnent à des activités nouvelles, comme par exemple faire des pâtisseries, la cuisine ou du jardinage. Ces partages en famille peuvent donner des idées d’orientation pour l’avenir de certains jeunes ou même chez des adultes qui cherchent à se reconvertir.

Davantage de temps pour soi, positivons…

On se remonte le moral comme on peut, sans chercher à trouver ce qu’il y a de positif à rester confiner. Cependant, les petits moments passés en famille dans la cuisine en faisant des gâteaux, du pain ou des petits plats c’est du positif, c’est du temps qui s’apprécie. Habituellement il n’est pas possible de faire autant de choses en famille, on ne fait pas des pâtisseries le lundi ou le jeudi, on travaille, on est pris par le temps. Donc grâce au confinement on aura découvert que l’on pouvait peut-être devenir boulanger pâtissier, chocolatier, cuisinier ou jardinier.

Après le déconfinement je veux être boulanger !

Vous avez adoré faire du pain maison, vous avez aimé mettre les mains dans la farine, fabriquer votre pain vous-même lors du confinement. Lors du déconfinement vous n’aurez plus le temps de poursuivre ? Faites-en votre métier ! Reconvertissez-vous, suivez une formation en ligne pour devenir boulanger pâtissier ou chocolatier et exercez un métier artisanal qui valorise la personne que vous êtes et qui vous apporte du plaisir au quotidien.

On ne peut pas s’empêcher de penser à tous ceux qui ont été touchés par le COVID-19, tellement de victimes, mais la vie continue et cela restera gravé dans notre histoire. Mais il faut se lever, travailler, se projeter et continuer à rêver ! Pourquoi pas le faire dès maintenant en changeant de métier ou en s’informant auprès de l’École du Savoir-Faire International Français pour prendre connaissance du contenu de leurs formations digitales boulangerie, pâtisserie, chocolaterie.